L’assurance habitation constitue un moyen simple et efficace pour protéger votre bien immobilier. Elle offre une large gamme de couverture très utile en cas de sinistres. Toutefois, il peut arriver à un assuré de vouloir rompre son contrat pour diverses raisons. Cependant, la résiliation de contrat ne peut se faire à tout bout de champ. Quand faut-il alors résilier son assurance habitation ? 

À l’échéance annuelle

Il est possible de quitter une assurance habitation à la fin de chaque échéance annuelle. Pour cela, l’assuré doit respecter un préavis de deux mois. Ainsi, il sera possible de résilier l’assurance, si ce n’est pas satisfaisant ou si l’assurance ne fournit pas les services adéquats. D’ailleurs, pour tout savoir sur l’assurance habitation, il faut simplement se rendre sur https://vigieassurances.fr/tout-savoir-sur-lassurance-habitation/.

A voir aussi : Peut-on louer des vélos dans les campings de cette région ?

Un an après souscription

Pour un assuré d’une ancienneté d’au moins un an, le processus est plus simple. D’après la loi Hamon, il est possible de rompre le contrat à tout moment après un an. L’assuré ne payera pas des frais de pénalité. Toutefois, ceci ne concerne que les assurées ayant une activité professionnelle. La résiliation de l’assurance habitation n’est effective qu’un mois après avoir informé l’assureur.

En cas de motif légitime 

Il s’agit ici de situations exceptionnelles. En invoquant un motif légitime, l’assuré peut résilier son contrat d’assurance habitation même avant l’arrivée de l’échéance. Ceci est possible dans les cas de changement qui affectent la vie professionnelle du client. Cela comprend les déménagements, modification de situation matrimoniale, changement d’activité professionnelle et départ en retraite. 

Avez-vous vu cela : Spa Var : la solution parfaite pour calmer votre corps

Par ailleurs, on peut également ajouter les situations de décès de l’assureur et de modification du contrat. Toutefois, pour chacun de ces cas, l’assuré doit pouvoir justifier son motif. Pour un déménagement par exemple, un justificatif de changement de domicile est recommandé. 

En définitive, un assuré peut rompre son contrat d’assurance habitation à différents moments. Il peut effectuer une résiliation à échéance annuelle. Il a aussi la possibilité d’opter pour une résiliation hors échéance après un an d’ancienneté. Cependant, dans des cas spécifiques, l’assuré peut rompre le contrat d’assurance à tout moment, même quelques semaines après souscription. On parlera des motifs légitimes.